Grammaire lundi 29 juin

Seule dans la nuit

Cosette, une petite fille de huit ans, a été placée en pension chez des aubergistes, les Thénardier, dans un village de la région parisienne. Ils la traitent comme une servante.

En ce soir de Noël, Mme Thénardier dit à Cosette : « Il n’y a plus d’eau ! Va en puiser à la source. » Cosette quitte l’auberge avec un seau, elle longe une rangée de boutiques. Dans la vitrine de la dernière baraque, elle voit une immense poupée. La jeune orpheline ne peut pas détacher ses yeux de cette prodigieuse poupée : elle admire la belle robe rose, les beaux cheveux lisses. Elle pense : « Comme elle doit être heureuse cette poupée-là ! »

Enfin, elle quitte la baraque et elle avance lentement vers la sortie du village. Les ténèbres sont de plus en plus épaisses. La fillette âgée seulement de huit ans est terrifiée. Après quelques hésitations, au bord d’un champ, elle prend le chemin de la source. Elle ne regarde ni à droite ni à gauche. Elle entre dans le bois et elle arrive à la source. Elle plonge son seau dans l’eau. Elle saisit l’anse à deux mains. Elle a de la peine à soulever le seau. Elle retourne vers le village. Elle fait plusieurs pas, mais le seau est très lourd, alors elle doit le poser à nouveau. Elle respire un moment puis elle repart. Elle marche, la tête baissée, comme une vieille.

Près d’un châtaignier, elle fait encore une halte puis reprend le seau. À ce moment, elle sent que le seau ne pèse plus rien. Une main énorme vient de saisir l’anse et soulève le seau vigoureusement.

D’après Les Misérables de Victor Hugo.

Lecture/Compréhension :

  • Que voit Cosette dans une vitrine ? Qu’admire-t-elle ? Pourquoi est-elle terrifiée ? Où doit-elle prendre de l’eau ? Où se trouve la source ? Pourquoi doit-elle sans cesse s’arrêter et poser le seau ? Pourquoi le seau, à un moment donnée, ne pèse-t-il plus rien ? Cosette est-elle heureuse de la vie que les Thénardier lui font vivre ? Qu’est-ce qui montre qu’elle ne l’est pas ?
  • Dans la phrase Elle pense : « Comme elle doit être heureuse cette poupée-là ! » , pourquoi l’auteur utilise-t-il : et des guillemets ?
  • Dans la phrase La jeune orpheline ne peut pas détacher ses yeux de cette prodigieuse poupée : elle admire la belle robe rose, les beaux cheveux lisses., pourquoi l’auteur utilise-t-il : ?
  • Que remplacent les mots écrits en gras ?
  • Quel sentiment l’auteur veut-il faire comprendre dans les deux phrases à la forme exclamative ?
  • Combien y a-t-il de paragraphes ? Quelle est l’idée essentielle de chaque paragraphe ?

Grammaire :

  • Quelle est la phrase de type impératif ?
  • A quel temps est écrit ce texte ?
  • En commençant par En ce soir de Noël, Mme Thénardier a dit à Cosette…, transpose oralement le premier paragraphe au passé et compare avec le texte suivant :

En ce soir de Noël, Mme Thénardier a dit à Cosette : « Il n’y a plus d’eau ! Va en puiser à la source. » Cosette a quitté l’auberge avec un seau, elle a longé une rangée de boutiques. Dans la vitrine de la dernière baraque, elle a vu une immense poupée. La jeune orpheline ne pouvait pas détacher ses yeux de cette prodigieuse poupée : elle admirait la belle robe rose, les beaux cheveux lisses. Elle pensait : « Comme elle doit être heureuse cette poupée-là ! »

  • A quel temps sont les quatre premiers verbes ?
  • Pourquoi les trois derniers verbes sont-ils à l’imparfait ?
  • Transpose également au passé le deuxième paragraphe et compare avec le texte suivant :

Enfin, elle a quitté la baraque et elle a avancé lentement vers la sortie du village. Les ténèbres étaient de plus en plus épaisses. La fillette âgée seulement de huit ans était terrifiée. Après quelques hésitations, au bord d’un champ, elle a pris le chemin de la source. Elle ne regardait ni à droite ni à gauche. Elle est entrée dans le bois et elle est arrivée à la source. Elle a plongé son seau dans l’eau. Elle a saisi l’anse à deux mains. Elle avait de la peine à soulever le seau. Elle est retournée vers le village. Elle a fait plusieurs pas, mais le seau était très lourd, alors elle a dû le poser à nouveau. Elle a respiré un moment puis elle est repartie. Elle marchait, la tête baissée, comme une vieille.

  • Quels sont les temps du passé utilisés dans ce paragraphe ?
  • Pourquoi y a-t-il parfois de l’imparfait ?
  • Dans la phrase Cosette quitte l’auberge avec un seau, elle longe une rangée de boutiques., à quoi sert la virgule ?
  • Dans la phrase Dans la vitrine de la dernière baraque, elle voit une immense poupée., à quoi sert la virgule ?
  • Dans la phrase Elle a de la peine à soulever le seau., justifie la façon d’écrire les deux mots en gras.
  • Dans la phrase Elle entre dans le bois et elle arrive à la source., pourquoi et s’écrit-il et et non est ?
  • Dans la phrase Elle plonge son seau dans l’eau., pourquoi son s’écrit-il son et non sont ?

This entry was posted in Classe de CM1/CM2 and tagged , , . Bookmark the permalink.